Rechercher
  • MATTHEW HENRY

MORT AU PÉCHÉ ET VIVANT EN CHRIST


Que dirons–nous donc ? Demeurerions–nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions–nous encore dans le péché ? Rom 6:1-2


L’apôtre est très explicite quant à la nécessité de recherche de la sainteté. Il n’écarte pas la Grâce de l’Évangile, mais il souligne cependant que le rapport entre la justification et la sainteté est indissociable.


Pour que la Grâce puisse abonder, il faut qu’il y ait dans le cœur du pécheur, une véritable horreur de la pratique permanente du mal. Les vrais croyants sont « morts au péché », donc ils ne doivent pas s’y soumettre.


Aucun homme ne peut être en même temps mort et vivant ! Il n’y a que l’insensé qui puisse désirer être « mort au péché », tout en pensant qu’il soit encore possible pour lui de le pratiquer ouvertement.


Ceux qui professent l’impiété peuvent manifester des signes extérieurs d’une mort au péché, et d’une nouvelle naissance de la justice, mais ne sont jamais passés en fait, de la « famille » de Satan à celle de Dieu.


La nature corrompue de chaque individu, est désignée par le « vieil homme », elle découle de notre premier père Adam; lors de la nouvelle naissance du véritable croyant, elle est « crucifiée » avec Christ, par la Grâce qui provient de la croix. Cet état peut paraître faible et moribond, cependant il mène à la vie, et même, vers la victoire spirituelle ! Mais toutes les convoitises du corps, voué au péché, et tout ce qui n’est pas conforme à la sainte loi divine, tout cela doit être écarté, afin que les croyants ne puissent plus être esclaves du mal, mais qu’ils soient « vivants » pour Dieu, et soient heureux de Le servir !


Matthew Henry

8 vues