Rechercher
  • MATTHEW HENRY

EDIFIONS-NOUS LES UNS LES AUTRES


Mais, dans l’Eglise, j’aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d’instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. 1 Cor 14:19


Il ne peut pas y avoir d’adhésion spirituelle aux prières en public, si elles sont exprimées dans une langue étrangère.


Un véritable serviteur de Dieu cherchera davantage à édifier spirituellement les âmes, plutôt que d’obtenir une grande renommée. Cette attitude prouvera qu’il est véritablement au service de Christ.


Les enfants sont rapidement attirés par la nouveauté; il ne faut pas agir comme eux. Les chrétiens, sur certains points, doivent être semblables à des enfants, sans toutefois user de tromperie ni malice; ils ne doivent pas être maladroits dans l’enseignement de la Parole, mais observer un esprit de droiture.


Quand une assemblée est soumise par ceux qui enseignent, à adorer dans une langue étrangère, on a la preuve qu’elle est abandonnée de Dieu. Une telle église ne pourra jamais tirer bénéfice de cet enseignement. C’était cependant l’attitude de certains prédicateurs qui donnaient leurs directives dans une langue inconnue. Cette démarche ne rendrait–elle pas le christianisme ridicule, aux yeux d’un païen, qui entendrait les dirigeants prier ou prêcher dans une langue que nul ne pourrait comprendre ?


Si celui qui enseigne et interprète clairement l’Écriture, prêchant les grandes vérités et les règles de l’Évangile dans une langue tout à fait compréhensible, un païen, ou une personne non instruite spirituellement, sera alors capable de se convertir au christianisme: sa conscience sera peut être touchée, les secrets de son cœur pourront lui être révélés, ce qui ne pourra que l’amener à confesser sa culpabilité, et admettre que Dieu était présent dans l’assemblée !


La vérité de l’Écriture, clairement et dûment enseignée, possède un pouvoir merveilleux : éveiller la conscience et toucher le cœur de l’homme !


Matthew Henry




9 vues