Rechercher
  • A.W. TOZER

LA CROIX QUE VOUS PORTEZ EST LA VÔTRE, PAS CELLE DE CHRIST


Ceux qui sont au Christ-Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Gal 5:24


Il nous est impossible de suivre Christ pas à pas et en tous points pour subir la crucifixion romaine et connaître la même souffrance que lui. Le Seigneur ne nous le demande certainement pas.


Il y a longtemps, une femme chrétienne très soucieuse de sa vie spirituelle a demandé conseil à Henry Suso. Elle s'était imposée toutes sortes de mortifications en espérant connaître quelque chose des souffrances que Christ avait ressenties sur la croix. Mais elle n’a pas obtenu les résultats escomptés, et Suso savait pourquoi.


Le Saint âgé a écrit une lettre à sa fille spirituelle et lui a rappelé que le Seigneur n’avait pas dit : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il se charge de MA croix », mais « qu'il se charge de SA croix » Seul un petit adjectif possessif change. Mais la différence qu’il exprime est vaste et profonde.


Toutes les croix se ressemblent, mais il n’en existe pas deux identiques. Personne n’a jamais fait la même expérience de la croix que notre Sauveur, ni avant, ni depuis. Tout le processus terrible de mort auquel s’est soumis Christ est unique dans l’expérience de l’humanité. Il fallait qu’il en soit ainsi pour que de la croix jaillisse la vie pour le monde. Le lourd fardeau du péché, l’obscurité, le rejet par le Père étaient des agonies uniques subies par la Personne du saint sacrifice. Quiconque revendique cette expérience de Christ commet un sacrilège.


Toute croix était et continue d’être un instrument de mort, mais personne ne pouvait mourir sur la croix d’un autre ; voir pourquoi Jésus a déclaré « Qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive ! »


A.W. TOZER


22 vues