Rechercher
  • A. W TOZER

LE PRÉDICATEUR : UN SERVITEUR DU SEIGNEUR ET DES ÊTRES HUMAINS


Que nul ne s’abuse lui-même : si quelqu’un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu’il devienne fou, afin de devenir sage. Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. 1 Cor 3:18-19


Les hommes qui sont appelés à servir Dieu dans le ministère doivent constamment se garder de penser qu’ils appartiennent à une classe « privilégiée ».


Notre société soi-disant chrétienne tend à accroître ce danger en accordant des remises et des faveurs aux membres du clergé ; l’Église elle-même ne rend pas service dans ce domaine en conférant des titres honorifiques ronflants aux serviteurs de Dieu ; selon le point de vue où on se place, ces titres sont soit comiques soit impressionnants.


Compte tenu du nom qu’il porte, il particulièrement incongru pour le serviteur de Dieu d’accepter inconsciemment de faire partie d’une caste privilégiée. Christ est venu pour donner, pour servir, pour se sacrifier et mourir, et il a dit à ses disciples : "comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie." Le prédicateur est au service de Dieu et des hommes. Il s’expose à un grave danger moral s’il l’oublie.


Ne perdez pas de vue que le pasteur rencontre presque exclusivement des gens religieux. Ceux-ci sont sur leurs gardes en sa présence. Ils sont enclins à s’exprimer de manière trop compliquée et à se montrer devant lui les personnes aimables qu’il souhaite qu’ils soient plutôt qu’à se conduire tels qu’ils sont réellement.


Cela crée un monde irréel dans lequel personne n’est vraiment lui-même ; mais le prédicateur a vécu dans cette situation depuis si longtemps qu’il l’accepte comme réel. Il ne remarque même plus la différence !


A.W. TOZER




10 vues