Rechercher
  • A. W TOZER

SENSIBLE À LA RELIGION, MAIS VIVANT COMME LE DIABLE


Mais, quand le fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? Luc 18:8


On trouve aujourd'hui dans tous les milieux de nombreux hommes et femmes qui vivent comme le diable tout en affirmant être « sensibles » à la religion.


Si un évangéliste sillonne la contrée et joue fortement sur les cordes sensibles, ces gens assisteront à ses réunions, gonfleront la foule des auditeurs et apporteront leurs offrandes. Cela semble grandiose.


Mais là est le piège ! Une fois que tout est fini, le niveau moral de la communauté se retrouve à son niveau d'avant. Je soutiens que ce qui n'élève pas le niveau moral et n’avive pas la conscience de l'église ou de la communauté n'est pas un réveil suscité par Dieu.


Le dieu auquel les gens croient aujourd'hui et auquel ils sont sensibles, est une sorte de pan divin qui joue des airs agréable sur sa flûte pendant qu'ils dansent, mais ce n'est pas un dieu qui leur impose des exigences morales.


Je maintiens que tout réveil qui se produit dans une nation et laisse les gens avec le même amour de l'argent qu’avant et avec le même attachement au plaisir mondain est un piège est une illusion.


La foi véritable en Dieu - non en un dieu quelconque ni dans aucune forme de religion, mais la foi dans le Dieu souverain qui a fait le ciel et la terre et qui exige de la part des hommes de faire les œuvres qu'il a préparé d'avance pour nous - voilà le Dieu en qui nous devons croire, mes amis. En plaçant notre foi en lui, nous cherchons à crucifier la chair et nous revêtir de l'homme nouveau qui se renouvelle dans la sainteté.


Ce type de foi est en voie de disparition. Quand le fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?


A.W TOZER




16 vues