Rechercher
  • L. GILMAN

2 SAMUEL 10 et 11


2 SAMUEL 10


Verset 1 à 5

Dans sa bienveillance, David veut apporter son soutien à la famille de Nachash qui avait été d’un grand secours pour lui lorsqu’il fuyait Saül. L’intention est bonne et pourtant elle est très mal interprétée. Au lieu d’être accueillis avec reconnaissance, les serviteurs de David sont maltraités.


Verset 6 à 19

À cause d’une mauvaise interprétation, des hommes sont humiliés et une guerre s’enclenche. Elle débute en petit nombre et se termine avec toute l’armée d’Israël. Quoiqu’il en soit, le peuple d’Israël remporte la victoire car la main de Dieu est avec lui.


Même dans les situations d’injustice, nous ne devons pas perdre courage, car Dieu n’abandonne jamais ceux qui le servent. Il y a deux remarques à faire sur cette histoire :

  • ne pas conclure trop rapidement sans connaitre les intentions de l’autre, comme les serviteurs d’Hamon l’ont fait

  • Mettre notre confiance en Dieu qui reste toujours fidèle et qui fera justice tôt ou tard.



2 SAMUEL 11


Verset 1 à 3

La passivité de David va l’entrainer dans le péché. Au lieu d’être au combat, il est resté chez lui et s’est laissé entrainé par la convoitise de sa chair.


Nous devons toujours veiller et jamais nous relâcher, la chair est faible et peut nous entrainer très loin. Un seul regard peut causer des dommages considérables pour le restant de nos jours. Nous avons tous un point faible, c'est pourquoi nous devons veiller. la faiblesse de David était les femmes.


Verset 4

David succombe à ses désirs charnelles. Lui qui a eu une attitude irréprochable envers Saül et sa famille, qui a honoré son Dieu depuis le début, se laisse à présent entrainer par les désirs de sa chair sans pouvoir y résister.


La tentation est humaine. Avoir une mauvaise pensée, désirer faire quelque chose de mauvais, avoir envie d’acheter quelque chose d’inutile, il y a tant et tant de choses qui traversent notre esprit et avec lesquelles parfois nous bataillons. Mais la tentation n’est pas péché tant qu’elle n’est pas consumée. Nous avons le devoir d’y faire face et de lui résister !


Verset 5 à 17

Mais le péché de David ne va pas s’arrêter là. De fil en aiguille, pour cacher sa faute, il va commettre l’irréparable. Au départ, il tente de faire rentrer le mari de Bath Scheba pour qu’il couche avec elle, mais comme cet homme est extrêmement loyal, il ne le fait pas. Ensuite, il l’enivre pour qu’il succombe à ses désirs d’hommes et rentre chez lui, mais rien n’y fait, alors il va l’envoyer au front de la bataille afin qu’il soit tué.


« Aucun homme est juste, pas même un seul » dira David au psaume 14. « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » nous dira Paul dans l’épitre aux Romains (3:23). David était un modèle, un homme hors du commun et pourtant, il a montré qu’il était faible comme n’importe quel homme et qu’il était capable de commettre la pire chose pour sauver son honneur. La simple convoitise l’a conduit au meurtre.


La convoitise lorsqu’elle est amorcée peut aller jusqu’à détruire une vie. Ce n’est pas Dieu qui tente, mais le diable et nous avons le pouvoir de lui résister en obéissant aux commandements de Dieu. Sans obéissance, il est impossible de résister, c’est notre soumission à Dieu qui fait fuir le diable et uniquement elle. « Soumettez vous donc à Dieu, résistez au diable et il fuira loin de vous » Jc 4:7


David s’est relâché, pendant un cours instant, la crainte de Dieu a disparu de son coeur et le péché s’est engouffré immédiatement. C’est pourquoi Dieu nous demande de veiller sans cesse, parce qu’il sait que notre chair est faible et qu’elle peut nous faire descendre bien bas et nous éloigner de lui. Mat 26:41 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.


Cet épisode nous montre l’état de l’homme, c’est à dire pécheur. En un instant, l’homme le plus loyal peut devenir un meurtrier et aucun n’échappe à cette règle, parce que le coeur de l’homme est tortueux plus que tout.

Jer 17:9 Le cœur est tortueux par–dessus tout, et il est méchant : Qui peut le connaître ?


Par le Saint-Esprit, nous avons la grâce aujourd’hui de pouvoir résister à toutes les tentations qui se dressent devant nous. Parce qu’il vit en nous, il nous donne sa force et nous permet de vaincre notre chair1 Cor 10:13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.


Verset 18 à 25

Israël compte des morts dans la bataille et Joab craint que David en soit furieux, estimant que la stratégie de combat n’était pas la bonne. Mais ce n’était pas dans les habitudse de Joab d’agir ainsi, il l’a fait pour mettre en danger volontairement la vie d’Urie, selon l’ordre de David.


Verset 26 à 27

Nous ne connaissons pas les sentiments que Bath Schéba éprouvait envers son mari. Elle pleure sa mort, mais est-ce dans un réel chagrin ou par simple coutume ?

Son mari n’était qu’un soldat et aujourd’hui, elle porte l’enfant d’un roi. Sa position est délicate, car en tant que femme, il est très difficile de s’opposer à un homme et plus particulièrement encore à un roi. Aime-t-elle David ? Nous ne savons pas. En tous les cas, aux yeux de David, elle est désirable et porte à présent son enfant. Il la prend avec lui et la fait devenir sa femme.


Il va sans dire que si David a réussi à dissimuler son crime à tous, il ne peut le cacher à Dieu. David a sauvé son honneur, il a réglé sa situation adultère et a de nouveau l’esprit tranquille, mais il oublie Dieu dans cette affaire, la crainte de son coeur a disparu.






2 vues