top of page

LE CHRÉTIEN GIROUETTE (quelle sorte de chrétien sommes-nous ?)



La girouette tourne au gré des vents et en indique la direction, tandis que la boussole indique toujours le nord, même si on la déplace dans tous les sens.


Dans la Bible, les vents sont un symbole des fausses doctrines. Cela montre bien qu’un chrétien ne doit pas être girouette !

En pensant à un homme qui manque de foi, Jacques écrit : « Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au Flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies » Jc 1:5-8


Jacques compare ici celui qui doute à une barque poussée par le vent sur la mer, de droite et de gauche. Certains chrétiens sont ainsi : sans conviction ni certitude, sans direction. Ils « flottent » au gré des circonstances, des mouvements, des modes. Dans ces conditions, comment pourraient-ils être constants dans leurs prières ? Comment Dieu pourrait-il les exaucer ? Pour prier, il faut déjà être inspiré par le Saint-esprit. C’est ce que Paul enseigne aux chrétiens de Rome : « de même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières… » Rom 8:26-27

Pour prier, nous avons besoin de connaitre la volonté de Dieu.

Le chrétien-girouette se fait remarquer par sa crédulité. Il croit le dernier qui a parlé et il est impressionné par les apparences. Un nouveau converti fait confiance à l’enseignement que lui donne son église, et c’est bien. Cependant, il arrive à un stade où il doit être capable d’exercer son propre discernement et se forger sa propre conviction basée sur la Parole de Dieu. C’était le cas des chrétiens de Bérée (Acte 17.11).

Aujourd’hui’ui, Internet introduit un nouveau phénomène dans les églises. Chacun peut écouter des pasteurs multiples et variés, mais comment discerner le bon du moins bon, voire du faux aussi, le pasteur chargé d’âmes peut avoir fort à faire pour rétablir la vérité sur tel passage biblique ! L’homme aime ce qui est nouveau, mais tout ce qui est nouveau est loin d’être juste. Il convient donc d’être sur ses gardes et de vérifier avec sa Bible si ce qu’on dit est bien conforme à l’enseignement de la Parole de Dieu.


Il y a aussi les problèmes posés par la multiplication des livres chrétiens, surtout si leur caractère chrétien est douteux. La bible est inspirée par le Saint-Esprit, c’est Dieu qui parle ; tandis que l’auteur d’un livre chrétien même s’il s’est basé sur la Bible, court toujours le risque d’écrire des choses non conformes à la Parole de Dieu.

Le chrétien girouette a tendance à aimer la nouveauté, le spectaculaire. Il faut que ça bouge, il est instable et change facilement d’église. Que recherche-t-il ? La nouveauté ou approfondir sa foi dans le Seigneur et dans sa Parole ?


Par ailleurs, certains chrétiens choisissent leur église par rapport à la musique que l’on y joue. Est-ce vraiment cela le critère déterminent ? Comment peut-on bâtir une église avec de tels principes ?


La Bonne Nouvelle 2/2020

Emmanuel Bozzi



124 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page