OCCULTISME, OÙ ES-TU ?



La première erreur consiste à voir l'ennemi là où il n'est pas : Satan est heureux de nous voir discuter et perdre notre temps pour savoir si les découvertes techniques peuvent être employées ou pas. Un couteau n'est ni bon ni mauvais, mais il peut servir au mal ou au bien, il en est de même d'une voiture ou d'un ordinateur, il en est de même de nos membres employés jadis comme des "esclaves de l'impureté" mais utilisés maintenant comme des "esclaves de la justice". La seconde de ne pas le voir là où il se cache réellement. Puisque notre thème est l'occultisme, nous allons essayer de donner une information générale permettant de débusquer l'ennemi derrière des façades souvent anodines, voire de bonne renommée.



1 - GÉNÉRALITÉS


1- Un avertissement clair

Il est intéressant de considérer les consignes que Dieu donne au peuple hébreu dans le désert du Sinaï par l'intermédiaire de Moïse: "Quand tu seras entré dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne, tu n'apprendras pas à faire selon les abominations de ces nations : il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle de divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel ; et à cause de ces abominations, l'Eternel, ton Dieu, les dépossède de devant toi. Tu seras parfait avec l'Eternel, ton Dieu. Car ces nations que tu vas déposséder, écoutent les pronostiqueurs et les devins ; mais pour toi, l'Eternel, ton Dieu, ne t'a pas permis d'agir ainsi." (Deutéronome 18.9-14) Ce passage, le plus complet concernant les pratiques dites occultes, établit clairement la gravité de cet abominable péché. Faisons remarquer qu'il y a deux catégories de personnes :

  • celles qui pratiquent ces choses,

  • celles qui les écoutent.

Les responsabilités sont différentes mais les deux sont coupables (cf. Romains 1.32).



2- L'Occultisme moderne

Il est bien clair que, depuis la chute de l'homme, Satan et ses démons interviennent dans la vie des hommes. Néanmoins, les 150 dernières années ont été extraordinaires, non seulement par les découvertes fantastiques de la science moderne, mais aussi par une recrudescence de l'occultisme, non seulement toléré mais accepté publiquement. En Israël, ce péché était puni de mort. Il en fut de même au cours des siècles : dans notre pays, des centaines de milliers de gens sont morts au Moyen Age, accusés de sorcellerie ou d'autres pratiques. En 1692, le fameux procès des sorcières de Salem se termina par 23 exécutions. Aujourd'hui, des sorcières avouées écrivent des livres et tiennent des rubriques dans les journaux, donnent des émissions à la radio et à la télévision. Le premier livre d'occultisme publié officiellement est sorti en 1831 : c'est "La voyante de Prévorst", du médecin allemand Kerner. En 1845, un jeune homme nommé Alexis Didier décide de "répandre la vérité spirite dans le monde" ; ses dons de clairvoyance sont extraordinaires. En 1846, une jeune fille, Angélique Cottin, manifeste de tels dons que les plus hautes instances scientifiques s'y intéressent ; voici une partie du rapport du professeur Arago à l'Académie des sciences : "J'ai vu deux fois la 'jeune fille électrique' : Une table à manger d'une moyenne grandeur et assez lourde a été plusieurs fois poussée et déplacée par le seul fait du contact de ses vêtements. Un canapé fort grand et lourd sur lequel j'étais assis, a été poussé violemment jusqu'au mur..." En 1848, aux Etats-Unis, les jeunes filles Fox inventent le code spirite. Ainsi le terrain sera prêt pour celui que l'on appelle le "prince des médiums" qui, à partir de l'Angleterre, fera rayonner le spiritisme sur l'Europe : Douglas Home. Ce dernier était capable, devant témoins, de se déplacer dans les airs. En 1857, celui qui sera connu sous le nom d'Allan Kardec publiera "Le livre des esprits" et fondera la "Société parisienne des études spirites" ; mort en 1869, sa tombe au Père Lachaise est constamment fleurie depuis 120 ans... En 1889, se tiendra à Paris le premier congrès spirite international. De nos jours, les présidents de la République, les ministres, les députés et les préfets consultent sans honte les médiums. Madame Soleil a dû organiser ses rendez-vous pour que les leaders de la majorité et de l'opposition ne se rencontrent pas dans sa salle d'attente...



3- Définissons les mots
  • Augures : Collège sacerdotal chez les Romains : son rôle était d'interpréter les signes et de faire des prédictions.

  • Charmes ou Enchantement ou Maléfice ou Envoûtement : Sort jeté par des procédés magiques.

  • Conjuration : Action surnaturelle par laquelle on commande à des puissances maléfiques.

  • Démon (du grec "daimon" : esprit, génie) : Suivant les époques, ils furent appelés ogres, faunes, satyres, naïades, dryades, lémures, mânes, trolls, géants, pixies, kelpies, djinns...

  • Divination : Art de découvrir l'avenir par divers procédés pronostiqueurs.

  • Exorciser : Chasser un démon hors d'une personne.

  • Faire passer par le feu son fils ou sa fille : Le culte de Moloc comportait des sacrifices humains. Les cultes actuels à Satan aussi.

  • Incantation : Emploi de formules magiques pour opérer un sortilège.

  • Lévitation : Soulèvement d'une personne ou d'un objet sans effort mécanique.

  • Magie ou Sorcellerie (du grec "mageia" - sorcellerie) : Pratiques qui reposent sur la notion que l'univers est régi selon les principes de correspondance entre macrocosme et microcosme. Au sens plus restreint, la magie est l'art de produire des phénomènes extraordinaires, inexplicables du fait qu'ils ne dérivent ni des forces de la nature, ni des aptitudes connues de l'homme.

  • Mancie (du grec manteia : divination) : Support divinatoire utilisé par la plupart des devins.

  • Nécromancie : Art d'évoquer les morts par la magie. (Des esprits mauvais se font passer pour les esprits des morts).

  • Oracle (du latin "orare" : parler) : Lieu où les peuples de l'Antiquité avaient coutume de consulter leurs divinités. Réponse donnée au prophète.

  • Parapsychologie ou Métapsychique : Etude des phénomènes supranormaux.

  • Philtre : Drogue magique.

  • Spirite : Personne qui communique avec les esprits.

  • Superstition : Fausses idées que l'on a de certaines pratiques religieuses.

  • Télékinésie : Déplacement d'objets sans contact.

  • Télépathie : Perception intuitive d'un événement qui affecte une autre personne.

  • Translation : Déplacement d'une personne d'un lieu à un autre de façon surnaturelle.


4- Réalité de la puissance démoniaque

S'il est incontestable qu'il y a du charlatanisme dans l'occultisme, de la fraude, une exploitation certaine de l'ineffable crédulité humaine, il est tout aussi certain qu'il est impossible d'expliquer logiquement de nombreux phénomènes surnaturels. Voici le témoignage d'un savant américain, John Taylor, appelé à contrôler lui même les agissements du médium Uri Geller capable, parmi bien d'autres choses, de tordre une fourchette à distance : "Moi, physicien érudit, depuis 20 ans voué à la recherche des mystères de la matière et de l'esprit, je me trouvais soudain le témoin confondu de ce que je savais ne pas pouvoir m'expliquer : et encore moins expliquer à des millions de téléspectateurs." Dans nos pays occidentaux, la puissance magique ne s'étale pas encore au grand jour comme dans certains pays, où toute la vie d'un peuple passe par les sorciers des villages. Il ne viendrait jamais à l'idée d'un Africain de nier la puissance occulte ou de se moquer du pouvoir des sorciers et des marabouts ; ils savent qu'elle est réelle et qu'ils sont capables de tuer à distance.

La Bible rend un témoignage sans équivoque à la puissance des magiciens dans le livre de l'Exode. Moïse fut confronté aux puissances démoniaques qui purent, jusqu'à un certain point, imiter la puissance divine. Il ne contesta pas la réalité de ces miracles extraordinaires, mais montra la supériorité de la puissance divine (Exode 7.11;Exode 7.22;Exode 8.7).



2 - MÉTHODES


1- Divers
  • Télévision : Au niveau technique, la TV est remarquable, elle pourrait être un instrument influençant favorablement les hommes : il n'en est rien. On assiste au contraire à des spectacles répétés de violence, d'immoralité et de magie. De nombreux parents laissent leurs enfants devant le petit écran toute la journée du mercredi pour la très simple raison que ce sont des programmes spécialement préparés pour les enfants. Faites l'essai une seule fois, regardez l'ensemble du programme et vous verrez que les dessins animés pour les enfants font souvent appel à la magie et sont ainsi, de façon lente mais sûre, une initiation aux pratiques occultes. Ainsi simplement en manipulant les boutons et en changeant de chaîne, vous pouvez vous trouver en direct avec le meurtre, les orgies sexuelles, la magie ou les séances spirites. Soit vous maîtrisez la TV, soit elle vous maîtrise : ne devenez pas un esclave, pensez à protéger vos enfants.

  • Ordinateurs : C'est une invention géniale s'il en est, mais présentant certains dangers. Généralement l'ordinateur vous fait payer très cher en temps et en argent les services exceptionnels qu'il vous rend ! Il fabrique une génération pour qui tout se règle par oui ou par non, par 0 ou 1. De plus, il met à la disposition des enfants un ensemble de possibilité de jeux plus ou moins bons. L'attrait de l'image qui bouge est irrésistible pour la plupart des humains, surtout si l'on peut, contrairement à la TV, converser et jouer avec l'ordinateur. Enfin, il faut savoir que plusieurs "jeux de rôle" sont des initiations à l'occultisme.

  • Musique rock : Plusieurs chanteurs de rock de renom sont des satanistes déclarés : ils affirment avoir vendu leur âme à Satan pour avoir la réussite. Les paroles de leurs chants sont des louanges au diable, des prières sataniques. Sans parler des messages subliminaux qui amènent ceux qui écoutent ces chants à des comportements soit agressifs, soit immoraux. D'un autre côté, toute musique rock n'est pas satanique!

  • Biofeedback : C'est une technique permettant de contrôler des fonctions du corps que Dieu n&