COMMENT GUÉRIR DE LA PSYCHOLOGIE ?


Aujourd'hui, de plus en plus de Chrétiens cherchent un conseil, non plus dans la Bible, mais auprès des psychologues. Le ministère de "conseiller spirituel" s'est professionnalisé. C'est tragique, parce que les sciences du comportement ne sont justement pas scientifiques ! En outre, elles ne sont nullement efficaces pour changer le cœur humain. La "Psychologie chrétienne" a envahi l'Eglise, mais elle n'est qu'une pâle copie de la Psychologie du monde, se contentant d'en "christianiser" l'apparence, avec l'appui de quelques références bibliques. La seule manière, pour l'Eglise, de répondre aux besoins spirituels de ceux qui cherchent un conseil, est de revenir à Celui qui est le Conseiller Admirable, Christ, et à Sa Parole. Ils sont toujours parfaitement suffisants !


La professionnalisation du ministère de conseiller spirituel.


Malheureusement, le privilège de pouvoir conseiller des gens en leur apportant la vérité biblique risque sans doute d'être sérieusement compromis, non par des obstacles légaux qui viendraient de l'extérieur de l'Eglise, mais, de l'intérieur de l'Eglise, par un changement d'attitude envers la Bible. Au cours d'un procès récent intenté à une église, (pour "non-assistance à personne en danger," suite au suicide d'un jeune membre de l'église), un certain nombre "d'experts" ont donné leur témoignage.


Le plus surprenant fut d'entendre de soi-disant "psychologues et psychiatres chrétiens" affirmer que la Bible seule ne suffisait pas pour répondre à nos besoins personnels et émotionnels les plus profonds. Ces hommes affirmèrent devant un tribunal du monde que la Parole de Dieu n'était pas une ressource adéquate pour conseiller les gens sur des problèmes spirituels ! Mais ce qui est réellement ahurissant, c'est de voir le nombre de Chrétiens évangéliques qui sont prêts à accepter la parole de ces "professionnels" sur ce sujet !


Au cours des dix dernières années, on a vu surgir un grand nombre de cliniques psychologiques évangéliques. Presque toutes affirment offrir des conseils fondés sur la Bible. Toutefois, dans la pratique, la plupart emploient les méthodes de la Psychologie du monde, déguisée sous une terminologie chrétienne. En outre, elles enlèvent le ministère de conseil spirituel du cadre normal du Corps de Christ, et conditionnent les Chrétiens pour leur faire croire qu'ils sont incompétents dès qu'il s'agit d'apporter un conseil qui touche à la vie de l'âme.


Presque tous les livres prétendant former les pasteurs à la "relation d'aide" ont été écrits selon une perspective freudienne, en ce sens qu'ils ont été fortement influencés par l'éthique freudienne de non-responsabilité.


De nombreux pasteurs, qui se sentent incompétents dans ce domaine, et qui ont peut-être peur qu'on leur intente un procès pour "insuffisance professionnelle," sont tout à fait d'accord pour laisser des "professionnels" prendre en mains ce qui constituait auparavant une part importante du ministère pastoral. Trop d'entre eux ont fini par accepter ce mensonge, selon lequel il existerait, en-dehors des Ecritures et de notre relation personnelle avec Jésus-Christ, un vaste domaine de ressources de la sagesse humaine. Ils ont fini par croire qu'il existe, en-dehors de la Bible, des théories et des techniques capables d'apporter à ceux qui souffrent de problèmes personnels profonds la clef dont ils ont besoin.


En fait, la véritable Psychologie (ce qui signifie "science de l'âme) devrait être le domaine exclusif des Chrétiens, car seuls les Chrétiens disposent des ressources permettant de comprendre et de transformer l'âme. La Psychologie du monde et des hommes est fondée sur des principes impies ou sur des théories évolutionnistes, et ne peut apporter que des solutions superficielles et temporaires aux problèmes humains. Bien avant l'apparition d'une Psychologie sans Dieu, les Puritains parlaient déjà du "travail sur l'âme" pour désigner leur ministère de conseil spirituel.


La Bible est le manuel fondamental pour tout travail sur l'âme. Elle suffit parfaitement à diagnostiquer et à traiter tous les problèmes psychologiques et spirituels. S'appuyant sur la puissance du Saint-Esprit dans la vie du Chrétien, l'Ecriture doit aboutir à nous transformer à l'image de Jésus-Christ ! C'est tout le processus de la sanctification biblique.


Les hommes peuvent raisonnablement chercher un secours médical pour une jambe cassée ou une maladie physique. La Psychologie peut aider les alcooliques, les drogués, ou ceux qui ont subi des traumatismes sévères, suite à un viol, un inceste ou des mauvais traitements, à surmonter leur traumatisme.


Certaines techniques de la Psychologie humaine peuvent certainement atténuer des traumatismes, ou modifier certains comportements de Chrétiens ou de non-Chrétiens. Il existe aussi certaines maladies émotionnelles dont les causes sont organiques ou physiques, et pour lesquelles la Médecine et la Psychologie peuvent permettre de stabiliser une personne qui, sinon, pourrait devenir dangereuse.


En outre, certains psychologues du monde sont parfois plus honnêtes que leurs collègues chrétiens, qui débitent souvent des clichés, sans aborder les vrais problèmes de l'âme. Il en résulte que des psychologues non-chrétiens sont parfois plus efficaces que des psychologues chrétiens, pour aider ceux qui ont des problèmes émotionnels profonds.


Mais de tels problèmes sont relativement rares, et ne devraient pas servir d'exemples pour justifier l'usage immodéré des techniques de la Psychologie du monde pour régler des problèmes dont l'origine est nettement spirituelle. Traiter les désordres émotionnels et psychologiques de cette manière n'est certainement pas synonyme de sanctification !


Parler de "Psychologie chrétienne," comme on le fait aujourd'hui, est une contradiction dans les termes ! Le mot "psychologie" ne consiste plus à étudier l'âme. Cela décrit plutôt tout un ensemble disparate de thérapies et de théories dont le fondement est clairement humaniste. Les principes de base de la plupart des théories psychologiques sont contradictoires avec la vérité chrétienne. En outre, l'irruption de la Psychologie dans l'enseignement biblique a rendu confuse la distinction entre "modification du comportement" et "sanctification."


Quand on parle de problèmes psychologiques, le chemin de la guérison passe par celui de la sanctification spirituelle. Il est insensé de vouloir échanger le Conseiller Admirable, Source des eaux vives, contre la sagesse charnelle de cette terre, et les eaux stagnantes de ses Sciences Humaines ! Le Seigneur Jésus a toujours réagi parfaitement et en toute sainteté, face à chaque tentation, à chaque épreuve et à chaque traumatisme de Sa vie, qui furent certainement les plus sévères qu'un être humain ait pu subir.


Il doit être clair que nous ne pourrons jamais avoir une parfaite victoire sur tous les problèmes de la vie, tant que nous ne marcherons pas comme Jésus-Christ a marché. Aucun ministère travaillant sur l'âme humaine ne pourra jamais élever quelqu'un au-dessus du niveau de spiritualité qu'il a lui-même atteint. C'est pourquoi, la qualification suprême d'un psychologue chrétien devrait consister à être semblable à l'image de Christ.


Cette folie de vouloir adopter les doctrines de la Psychologie du monde constitue sans doute le plus grand danger que court l'Eglise aujourd'hui. Ces doctrines représentent une masse de conceptions humaines que Satan a réussi à infiltrer dans l'Eglise, lui faisant croire qu'elles sont des vérités divines assez puissantes pour changer la vie des gens.


La plupart des psychologues sont adeptes en fait d'une sorte de néo-gnosticisme, qui prétend posséder une connaissance secrète permettant de résoudre les problèmes humains. Certains affirment même mettre en œuvre une technique thérapeutique qu'ils appellent "cure d'âme chrétienne," quand, en réalité, ils utilisent les théories de la Psychologie humaine, habillée de quelques références bibliques, pour prétendre traiter les problèmes spirituels.


La conséquence, c'est que les pasteurs ou les ministères chrétiens qui continuent à utiliser la Parole de Dieu pour conseiller les Chrétiens sont dédaigneusement traités de naïfs et de "simples d'esprit" dépourvus de toute compétence. La prière et l'étude de la Bible sont méprisées, et considérées comme des "solutions de paille," incapables d'aider les déprimés et les anxieux.


Pourtant, les conseillers spirituels chrétiens, dans le passé, ont toujours encouragé les Chrétiens à se tourner vers l'Ecriture, le Saint-Esprit, Christ, la prière et la grâce divine. Mais aujourd'hui, la plupart des Chrétiens en sont venus à croire que rien de tout cela ne permet réellement de soigner et de guérir leurs problèmes personnels.


La Psychologie est-elle réellement scientifique ?


La Psychologie ne constitue pas un corps unifié de connaissances scientifiques, comme la thermodynamique ou la chimie organique. Elle consiste plutôt en un assemblage disparate et complexe d'une multitude de conceptions et de théories, dont beaucoup sont contradictoires. La Psychologie n'a pas prouvé qu'elle était capable de soigner efficacement le mental de l'homme, ni ses troubles émotionnels. C'est pour cette raison qu'on ne peut pas la considérer comme une science.


Nombreux sont ceux qui n'acceptent pas que l'on traite la Psychologie de pseudoscience, mais c'est exactement ce qu'elle est : la plus récente des nombreuses inventions humaines qui se sont efforcées d'expliquer, de diagnostiquer et de traiter les problèmes du comportement humain, en se gardant bien d'aborder les aspects moraux et spirituels.


Il y a un peu moins d'un siècle, le débat tournait autour d'une autre "science humaine," appelée la phrénologie. La phrénologie partait du principe que les caractéristiques de la personnalité étaient déterminées par la forme du crâne. Les diagrammes des phrénologues montraient des "cartes" du crâne, avec un certain nombre de zones censées correspondre à des émotions ou des caractéristiques particulières. Un phrénologue tâtait ainsi le crâne de ses patients pour diagnostiquer leurs problèmes, en localisant les "bosses" qu'ils pouvaient avoir !

Si vous croyez que les sciences du comportement ont beaucoup progressé depuis cette époque, demandez-vous s'il est plus raisonnable de conseiller à un adulte de se mettre en position fœtale, au milieu d'oreillers, pour qu'il puisse revivre ses anxiétés prénatales ! Si, l'on avait à choisir, on pourrait encore préférer le diagnostic des bosses du crâne !


Les psychologues modernes emploient des centaines de techniques et de modèles, fondés sur des myriades de théories conflictuelles. Il est donc impossible de parler de la Psychothérapie comme formant une science unifiée et cohérente. Toute une série de présupposés, popularisés par la Psychologie, se sont introduits dans l'Eglise, qui les a puisés dans le vaste réservoir qui lui était présenté. Ces présupposés ont exercé une influence profonde et néfaste sur le ministère du conseil spirituel. En voici quelques-uns :