Rechercher
  • L.GILMAN

EXODE 12


Verset 1 à 2

L’année juive démarre à la période où le dernier fléau s’est abattu sur l’Egypte et où le peuple est enfin sorti d’Egypte. Il est logique que l’année démarre pour eux à partir de leur libération. Ce mois s’appelle le mois des épis. Ex 13:3-4 Moïse dit au peuple : Souvenez–vous de ce jour, où vous êtes sortis d’Egypte, de la maison de servitude ; car c’est par sa main puissante que l’Eternel vous en a fait sortir. On ne mangera point de pain levé. Vous sortez aujourd’hui, dans le mois des épis.


Verset 3 à 6

Moïse va inaugurer la première fête de la pâque avant de partir d’Egypte.

Le 10ème jour, l’agneau est choisi, mais ce n’est que le 14ème jour qu’il sera immolé. Le choix de l’agneau est extrêmement important, parce qu’il préfigure la venue de Jésus qui était sans péché. C’est un animal parfait qui doit être choisi pour être mis en sacrifice.


Verset 7

Le sang va servir de protection spirituelle pour le peuple, tout comme le sang de Jésus sert de protection spirituelle pour le chrétien contre la colère et la malédiction divine. Parce qu’il est mis à part, le peuple hébreu a besoin du sang d’un agneau pour être sauvé du dernier fléau qui va s’abattre sur l’Egypte.


De la même manière, nous tous, enfants de Dieu, nous avons besoin du sang de Jésus pour être sauvé du jugement éternel. Heb 9:22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.


Verset 8 à 11

La pâque de l’Eternel est très précise et tous ceux qui veulent être sauvés, doivent la respecter scrupuleusement. Tout a un sens, parce que Dieu ne fait rien au hasard.

La chair de l’animal doit être rôtie au feu et non bouillie à l’eau, et les pains doivent être sans levain.

L’agneau représente Christ et les pains sans levain, une vie sanctifiée, sans péché.

Le feu représente la colère de Dieu et Christ a reçu la colère de Dieu sur lui à notre place.

Aucun os de la bête ne devait être rompu, tout comme aucun os de Jésus n’ont était brisé. Tout doit être mangé, rien ne doit rester, exactement comme nous devons tout prendre de Jésus et ne rien en laisser. Prendre Jésus en entier, c’est prendre son joug, sa croix et sa couronne.


Beaucoup ne veulent que la couronne, mais la pâque nous rappelle que nous ne devons rien laisser. Il s’est donné pour nous et nous devons, à notre tour, tout donner pour lui. Accepter Jésus, c’est accepter de prendre son fardeau ainsi que sa croix et c’est parce que nous aurons été victorieux en ses choses, que nous aurons aussi sa couronne.


Les herbes amères représentent l’amertume de l’esclavage. Nous devons nous avancer devant le trône de la grâce avec un coeur contrit, nous rappelant notre esclavage passé. La repentance représente ces herbes amères et elle est indispensable à la vie du chrétien. Les herbes amères sont là pour faire jaillir en nous la reconnaissance de nos coeurs vers celui qui nous a délivrés de l’oppresseur.


La pâque se mange à la hâte, car le peuple hébreu doit sortir au plus vite d’Egypte. Ils doivent tous être prêts à partir.


Lorsque nous entendons l’évangile, il n’y a plus de temps à perdre, il faut partir, quitter son ancienne vie, être prêts à suivre Jésus là où il nous dira d’aller.


Verset 12 à 13

Un fléau absolument terrible, la mort de tous les premiers nés, depuis les hommes jusqu’aux animaux. Dieu ne fera exception de personne, hors mis son peuple. "Tous les dieux de l’Egypte" signifie tous les hommes, et même contre tous les hommes importants, pharaon compris.


Le sang sera la protection des hébreux, tout comme il l’est pour nous aujourd’hui, dès lors que nous appartenons à Christ.


Verset 14 à 20

Dieu avertit son peuple qu’ils devront fêter cet événement tous les ans et de manière perpétuelle. C’est une fête qui tient lieu de loi, parce qu’elle leur rappellera toujours à eux et aux générations suivantes, le fléau qui s’est abattu sur l’Egypte et la protection dont ils ont bénéficiée.

Le pain sans levain signifie une vie sans péché. C’est la pâque juive que les Israélites pratiquent toujours aujourd’hui.


Verset 21 à 28

C’est avec le sang de l’animal immolé qu’ils seront tous protégés.


Le sang de l’animal a été ensuite remplacé définitivement par le sang de Jésus, car c’est lui qui a pris la place de l’agneau une fois pour toute. Son sang protège de la mort tous ceux qui l’invoquent sur leur vie. Le linteau et les poteaux symbolisent la protection au dessus et autour de nous, nul ne peut nous atteindre à cause du sang. Ce n’est pas une protection contre le diable, mais plus particulièrement contre la colère de Dieu.


La mort va agir sous les ordres de Dieu. C’est l’Eternel qui a décidé de frapper l’Egypte, mais le destructeur a pour ordre de ne pas toucher à ceux qui ont le sang sur leur maison. Comme dans l’histoire de Job, nous pouvons constater que Satan a des limites, car il ne peut pas faire ce qu’il veut. Il lui faut cependant un signe et c’est pourquoi Dieu a donné pour son peuple, le sang d’un agneau sans tâche et sans défaut. Ce sacrifice est un animal dans l’ancien testament, mais il deviendra humain dans le nouveau testament. Cette loi perpétuelle prendra fin lorsque le sang de l’animal sera remplacé par le sang de Jésus.


À la fin des temps, 4 anges descendront sur la terre pour faire du mal aux hommes, mais comme dans l’exode, ceux qui auront la marque de Dieu sur leur front ne seront pas touchés. Ils seront 144 000 issus de toutes les tribus d’Israël. Ap 7:2-4 Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant ; il cria d’une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit : Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu’à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. Et j’entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante–quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël:


Verset 29 à 32

Tous les égyptiens seront frappés par ce terrible fléau, mais cette fois Pharaon accepte de les laisser partir. Ps 105:36 Il frappa tous les premiers–nés dans leur pays, Toutes les prémices de leur force.


On sens que le roi d’Egypte défie Dieu depuis le début, car jamais il ne s’en prend à la vie de Moïse, jamais il ne complote un quelconque plan pour l’éliminer. Jamais d’ailleurs il n'a menacé de menacer de se venger si tout cela ne prenait fin. Il sait, au fond de lui, que c’est Dieu qui agit, mais il n’admettait pas jusqu’à ce jour, de plier devant lui.


Verset 33 à 36

En très peu de temps, les hébreux doivent partir. Dieu leur avait dit de partir à la hâte et cela se vérifie puisque le peuple égyptien et le roi ne veulent plus d’eux au milieu d’eux. Mais ils doivent emporter avec eux un minimum malgré tout, car même si le voyage ne devrait durer que quelques semaines, il leur faut de quoi vivre pendant tout ce temps. Et surtout emporter le l’or et de l’argent comme le Seigneur leur avait demandé Ex 11:2 Parle au peuple, pour que chacun demande à son voisin et chacune à sa voisine des vases d’argent et des vases d’or.

Ps 107:37 Il fit sortir son peuple avec de l’argent et de l’or, Et nul ne chancela parmi ses tribus.

On remarque cependant, que Dieu ne leur a pas dit de demander autre chose que des métaux précieux, mais les hébreux vont réclamer également des vêtements qu’ils recevront des égyptiens.


Verset 37 à 38

600 000 hommes hébreux, sans compter les femmes et les enfants, ce qui multiplie considérablement le nombre. Mais il faut rajouter à cela "un nombreux mélange de gens", comme le dit l’hébreu original. Sans doute des égyptiens déçus de leur patrie ainsi que des étrangers qui vivaient en Egypte.


Les étrangers sont l’image type des hypocrites qui se sont introduits à l’intérieur de l’Eglise. Ils n’aiment plus là où ils sont, mais plus tard, ils se rebelleront aussi parce que leur coeur n’est pas circoncis. Nb 11:4 Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d’Israël fut saisi de convoitise ; et même les enfants d’Israël recommencèrent à pleurer et dirent : Qui nous donnera de la viande à manger ?


Verset 39 à 41

C’est un départ puissant et rapide, car ils n’ont le temps de prendre que le minimum, c’est à dire la famille et le bétail, ainsi que la pâte sans levain qu’ils avaient préparer juste avant.

Ce peuple est arrivé en Egypte au nombre de 70 et 430 ans plus tard, ils sont 600 000.

C’est une main d’oeuvre considérable pour l’Egypte, mais en une nuit, tout va disparaitre. Le pays a été dévasté, non seulement par les fléaux en tout genre, mais maintenant il est totalement vidé de ses hommes qui participaient activement à la croissance économique.


Verset 42

Ce départ précipité deviendra une fête nationale pour le peuple hébreu, car c’est le jour de leur libération. Ex 12:14 Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le célébrerez par une fête en l’honneur de l’Eternel ; vous le célébrerez comme une loi perpétuelle pour vos descendants.


Connaissez-vous la date précise de votre sortie d’Egypte ?

La date de notre conversion est notre point de départ dans la vie chrétienne et il est vrai que c’est une grande joie chaque fois que l’on repense à ce jour où nous avons été définitivement délivré de ce monde perdu.


Verset 43 à 51

Le repas de la pâque est exclusivement réservé aux juifs. Si un étranger veut y participer, il doit être circoncis lui aussi. Et c’est encore la même chose pour la nouvelle alliance. Le repas du Seigneur est réservé aux chrétiens nés de nouveau, aucun étranger n’y a part, car tous ceux qui y participent doivent être circoncis de coeur.


Ce n’est pas une exclusion des autres races ou peuples, mais un signe d’appartenance à la famille de Dieu. Tous peuvent en faire partie, à la condition de s’engager pour le Roi des roi. La circoncision physique est la marque du juif et la circoncision spirituelle est la marque de l’enfant de Dieu. La circoncision physique ne trompe pas, elle est visible à l’oeil nu, cependant la circoncision du coeur, seul Dieu la voit de manière absolue, car certains s’infiltrent disant être circoncis mais ne le sont pas réellement et ce n’est toujours facile à déceler. Dieu seul connait le coeur de chacun et nul ne pourra jamais le tromper.




8 vues