ACTES 2




Verset 1 à 4

Dans la chambre haute, les 120 personnes étaient assemblées pour fêter la pentecôte, grande fête juive qui ne dure qu’une journée et qui a lieu le 50 ème jour après le sabbat de la pâque. Lev 23:15-22

Et ce que Jésus avait annoncé arriva. Le Saint-Esprit descendit dans un vent puissant sous la forme de langues de feu et se posa sur chaque personne. Tous furent remplis du Saint-Esprit et parlèrent dans des langues étrangères qu’ils ne connaissaient pas.

Ils furent tous baptisés du Saint-Esprit, exactement comme Jean-Baptiste l’avait annoncé Mat 3:11 Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint–Esprit et de feu.

Si ce jour là, la venue du Saint-Esprit s'est fait de manière spectaculaire, c'était dans le but de toucher les juifs qui étaient présents et de leur montrer la puissance de Dieu après le départ de Jésus vers son Père.

Le baptême du Saint-Esprit est donné dès la nouvelle naissance par Jésus et se manifeste par une vie transformée, un changement de mentalité. C’est grâce au Saint-Esprit que nous pouvons expérimenter la puissance de Dieu dans nos propres vies, parce qu'il est le seul qui nous convainc de péché et qui nous apprend à marcher dans les pas de Jésus. Il est notre conseiller, notre ami le plus fidèle, celui qui nous aide à persévérer et à tenir ferme dans les moments difficiles.


Verset 5 à 12

A la fête de la pentecôte, les hommes venaient de partout pour célébrer l’Eternel au temple. La pièce où se tenaient les apôtres devaient sans doute avoir les fenêtres ouvertes. Le bruit du vent a d’abord interpellé la population, puis les langues diverses (de véritables langues et non un langage extatique) venant de cette chambre se sont faites entendre aux alentours. Les gens venaient de partout, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Une multitude de langues étrangères sortaient de cette pièce en proclamant des louanges à Dieu.

Les langues avait un but précis, celui d'interpeller les juifs présents qui venaient de contrées lointaines et différentes, afin qu'ils entendent les merveilles de Dieu dans leur langue maternelle et reconnaissent que seul Dieu peut en être l'auteur. C'est une expérience unique dans l'histoire, car si les langues se sont répétés 2 autres fois dans les actes (10:46 ; 19:6), le vent impétueux ne s'est jamais reproduit.

Il est important de noter que lorsque Paul parle des langues, il précise que c'est c'est un don qui est donné par le Saint-Esprit à qui il veut, et que ce don ne doit être exercé dans l'église que par deux ou trois à la condition dêtre interprété. Paul rappelle que ce don a un but précis : interpeller ceux qui ne connaissent pas Jésus, dans leur langue maternelle, exactement comme à la Pentecôte.


Verset 13

Il est évident que les incrédules ne supportaient pas le spectacle et se moquaient par conséquent.


Verset 14 à 36

La troisième heure du jour correspond à 9 heures du matin.

Les apôtres se présentent à la foule et Pierre leur explique ce qu’il vient d’arriver. Il s’adresse à des religieux qui connaissent les écritures, c’est pourquoi il leur rappelle la prophétie de Joël pour expliquer le parler en langues, ainsi que le psaume 16 de David pour la résurrection de Jésus et son élévation dans le ciel, à la droite de Dieu. Et il termine en proclamant que Jésus est le Messie qu’ils attendaient. Christ voulant dire "Messie".

Tout ce qui a été annoncé par les prophètes et Jésus lui-même est arrivé et les prophéties qui n’avaient pas encore été accomplies continuent à se dérouler sous nos yeux petit à petit. Nous en sommes arrivés aujourd'hui au dernier livre, celui de l’Apocalypse et si nous voulons mieux le comprendre et savoir ce qui nous attend, il nous faut le mettre en parrallèle avec celui de Daniel, ainsi que le chapitre 24 de Matthieu. La Parole de Dieu est certaine, tout ce qu’elle contient est la Vérité et nous devons la prendre au sérieux car tout se passera exactement comme le Seigneur l’a prévu depuis le commencement, qu'on le veille ou non.


Verset 37 à 41

La foule est touchée par les discours de Pierre et 3000 personnes se repentent et sont baptisés dans la foulée.

Ce qui venait de se passer les a convaincus et leur a surtout montré qu’ils avaient rejeté et crucifié le Fils de Dieu, le Messie qu’ils attendaient.

Beaucoup de chrétiens attendent avec impatience et réclament à Dieu ce genre de réveil, mais il est important d’en faire l’analyse. Rien ne provient de la chair mais uniquement du Saint-Esprit. Les disciples étaient fervents dans la prière et attendaient patiemment celui que Jésus avait promis de leur envoyer. La puissance d’en haut est tombée sur eux sans qu’ils ne fassent autre chose que prier et obéir à ce que le Seigneur leur avait demandé. Puis le discours de Pierre fut exactement le même que celui de Jean-Baptiste et Jésus : « repentez-vous et soyez baptisés pour le pardon des péchés »

Pierre n’avait pas peur, il annonçait le seul message que le monde a besoin d’entendre : « repentez-vous » « sauvez-vous de cette génération perverse ». Qui parlent comme cela aujourd’hui ? Si peu !!! Les gens réclament des miracles, la prospérité, la paix dans leur couple et leur foyer, et les bénédictions en tout genre, ils sont centrés sur leur propre personne et n’attendent qu'une chose : être heureux. Mais Pierre n’a jamais parlé de tout cela, il leur a demandé de se repentir et de fuir ce monde corrompu ! Est-ce le message prêché au 21ème siècle ?

Combien d’évangélistes n’annoncent pas ce genre de message ! Combien de pasteurs qui tentent d’attirer par des discours doucereux ! Combien de messages pour appâter et promettre une vie meilleure ! Combien d’appel pour donner sa vie à Christ sans jamais parler de repentance ! Il est si facile de dire : « Jésus est mort pour tes péchés » en oubliant d’ajouter « Mais tu dois te repentir et fuir ce monde pervers ! » qui est pourtant la seule clé pour rentrer dans le royaume. Beaucoup d’hommes et de femmes se sont approchés suite à des appels, mais ne sont jamais nés de nouveau. On leur a pourtant dit qu’ils étaient sauvés et qu’ils faisaient enfin partis de la famille de Dieu, mais jamais ils ne se sont repentis, jamais ils n’ont réellement quitté ce monde pervers, au contraire, ils l’ont adapté à leur nouvelle vie en se créant un Jésus à leur image.


Verset 42

La persévérance est la marque d’un vrai disciple de Christ. Les épreuves sont parfois si intenses que l’envie de tout arrêter peut parfois jaillir, mais un vrai disciple continue, quels qu’en soient les combats.

4 choses essentielles sont mentionnées : l’enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain et les prières.

1 - L’enseignement des apôtres et pas n’importe lequel, car un enseignement mauvais détruit et mène à la mort. Les apôtres avaient été enseignés par le maitre, ils avaient vécu avec lui et Paul avait reçu le mystère de la croix, c’est pourquoi, ils étaient fiables parce que leur enseignement reposait sur les écritures de l’ancien testament. Un vrai disciple s’appuie sur la Parole de Dieu dans son intégralité, parce qu’il sait qu’elle est la vérité Jn 8:31-32 Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

N’oublions pas qu’à l’époque, les disciples ne pouvaient s’appuyer que sur l’ancien testament car le nouveau n’existait pas encore. Ce n’est que plus tard qu’il fut écrit. Aujourd’hui, nous devons nous appuyer sur tous ces écrits parce qu’ils sont notre base, la transmission de ce que les premiers disciples ont eux-mêmes reçus comme enseignements. Pour ne pas tomber dans l’erreur, nous devons nous appuyer sur la Parole de Dieu dans son intégralité, elle ne forme qu’un ensemble car tout se rejoint du commencement à la fin. Il y a malheureusement beaucoup d’interprétations déformées parce que l’Ancien testament est mis de côté, ce qui dénature la Vérité.

2 - La communion fraternelle est primordiale également dans la vie du disciple, car c’est ce qui lui permet d’exercer l’amour, d’être façonné par le Seigneur et de ne pas rester isoler. Les frères et soeurs sont là pour nous entourer, nous encourager, nous consoler, mais aussi nous reprendre quand cela est nécessaire. Nous avons besoin des uns et des autres.

3 - La fraction du pain, c’est le repas que Jésus a institué à la pâque pour que nous nous remémorions ce qu’il a fait pour nous. Elle est importante. Lc 22:19 Ensuite il prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Ceci est mon corps, qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.

4 - Et les prières font parti intégrante de la vie d’un chrétien, elles sont le moyen de communication avec le Père. Sans prières, comment pourrions-nous prétendre être un enfant de Dieu ? Pourquoi « les » prières ? Parce qu’il y en a différentes sortes Eph 6:18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. La prière ne consiste pas seulement à demander des choses, mais elle sert aussi à louer le Seigneur, à lui dire notre reconnaissance pour ce qu’il a fait et continue de faire pour nous, à intercéder pour les saints, à proclamer notre foi, mais aussi à l’écouter parfois sans rien dire. La prière est un dialogue, c’est pourquoi, il faut savoir être à l’écoute de Dieu que ce soit dans la vie quotidienne en général, comme dans les moments mis à part pour lui.


Verset 43

Ils craignaient Dieu ! C’est le verbe "Phobos" qui signifie : être effrayé, peur, terreur.

Avons-nous ce sentiment envers Dieu encore aujourd’hui ? Ils voulaient tellement plaire à Dieu, qu’ils étaient prêts à tout pour lui. Ils ne vivaient que pour lui et n’avaient qu’un but : lui être agréable ! L’Esprit se manifestait à travers les miracles et les prodiges en grand nombre.

Savons-nous réellement ce qu’est la crainte de Dieu ? J’ai bien peur qu’en ces temps de la fin, il n’y en ait presque plus. Beaucoup se disent "chrétiens" et ne sont pourtant pas préoccupés par le Royaume, ils recherchent avant tout le bien-être et le bonheur pour leur vie personnelle. Ils s’investissent dans les oeuvres sans réellement chercher à connaitre Dieu à travers Sa parole et la prière. Dieu est devenu pour eux un "papa gâteau" qui tolère leur indolence et leurs absences régulières. La crainte de Dieu n’est pas optionnelle, elle est indispensable et si elle est absente, elle démontre l'état spirituel de la personne. L'Esprit-Saint dépose cette crainte dans le coeur d'une âme régénérée, si elle n'y est pas, l'Esprit n'y est pas non plus.


Verset 44 à 45

Il n’y avait plus de différences sociales, tout était mis en commun. Ils ne faisaient plus qu’un, exactement comme Jésus l’avait dit Jn 17:21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que l