Rechercher
  • L. GILMAN

ACTES 6



Verset 1 à 2

Les Hélennistes étaient des juifs nés hors de la Palestine et qui parlaient grec. Beaucoup d’entre eux étaient ainsi devenus chrétiens, et chacun recevait ce dont il avait besoin pour vivre décemment. Ac 4:34-35 Car il n’y avait parmi eux aucun indigent : tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de ce qu’ils avaient vendu, et le déposaient aux pieds des apôtres ; et l’on faisait des distributions à chacun selon qu’il en avait besoin.

Mais si jusque là tous s’occupaient de ce service, le nombre de croyants se multipliait tellement qu’il fallait établir des règles afin de continuer à propager l’évangile.


A travers ce passage, on voit la nécessité d’organiser les tâches et de les répartir en fonction des capacités de chacun. L’aide aux nécessiteux est nécessaire et elle ne doit en aucun cas être mise de côté, mais les apôtres ne peuvent continuer à le faire eux-mêmes, car ils doivent absolument continuer à enseigner la bonne nouvelle au plus grand nombre, c’est là leur priorité.


Verset 3 à 4

Le service aux tables n’est pas spirituel, et pourtant le témoignage est capital pour bien le faire. Tous sont de jeunes chrétiens et ont besoin de voir des exemples sur lequel ils vont pouvoir s’appuyer et ainsi grandir en sainteté.


Aucun service n’est à minimiser aux yeux du Seigneur. C’est pourquoi il est important de le faire de tout son coeur et pour la gloire de Dieu. Un café servi avec un sourire ne coute rien et peut apporter beaucoup de réconfort dans le coeur de quelqu’un. Dieu regarde ce que nous faisons et surtout l’état de coeur dans lequel nous le faisons. Que chacun soit à sa place et ne cherche pas la place qui ne lui revient pas.


Verset 5 à 6

7 hommes vont être mis à part pour ce service, dont Etienne, un homme rempli de l’Esprit.

On parlera un peu plus loin d’Etienne et de Philippe, les autres ne sont mentionnés nul part ailleurs.



Verset 7

La puissance du Saint-Esprit bat son plein, jusqu’à convertir des sacrificateurs. Il est dit « une grande foule de sacrificateurs ». Pour avoir une idée du nombre, le livre d’Esdras nous aide à ce sujet. Le chapitre 2 de ce livre nous indiquent qu’ils étaient 4289 Esd 2:36-39 Sacrificateurs : les fils de Jedaeja, de la maison de Josué, neuf cent soixante–treize ; les fils d’Immer, mille cinquante–deux ; les fils de Paschhur, mille deux cent quarante–sept ; les fils de Harim, mille dix–sept. Le nombre n’a pas du diminuer à cette période, et un grand nombre d’entre eux a reconnu que Jésus était le messie, le Fils de Dieu !



Verset 8 à 15

Nous ne voyons Etienne que dans ce passage, mais en peu de versets, nous avons une description assez complète de ce qu’il est :

  • Plein de foi et d’Esprit Saint (v5)

  • Plein de grâce et de puissance (v8)

  • Faisait des prodiges et des miracles (v8)

  • Il parler avec sagesse et selon l’Esprit (v10)

  • Son visage paraissait être comme celui d’un ange (v15)

Un homme de cette nature ne peut que déranger les religieux !

Un complot machiavélique contre lui va l’amener devant le sanhédrin qui jugera et le condamnera.


Ne soyons pas surpris, lorsque nous marchons dans l’Esprit, d’être rejeté et maltraité. C’est le prix qu’il faut accepter de payer pour suivre Christ. Etienne en est l’exemple et beaucoup d’autres ont subi le même sort après lui et le subissent encore aujourd’hui. Devons-nous reculer et nous taire ? Non, nous devons aller là où le Seigneur nous appelle. Pour le reste, il nous donnera les moyens et les paroles. Nous ne devons pas avoir peur de souffrir pour l’évangile, le Seigneur nous aidera à supporter et il nous élèvera au temps convenable. Gal 6:9 Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.


Parmi les juifs de Cilicie devait très certainement se trouver Saul de Tarse Act 21:39 Je suis Juif, reprit Paul, de Tarse en Cilicie, citoyen d’une ville qui n’est pas sans importance. Permets–moi, je te prie, de parler au peuple. Il était farouchement opposé à Jésus-Christ, la seule chose qu’il voulait, c’était détruire les chrétiens, c’est pourquoi Etienne lui donnait l’occasion d’assouvir sa haine.

2 vues