Please reload

ACTES 20

 

Verset 1 à 6

D’Ephèse, Paul part en Macédoine, puis fait un séjour de 3 mois en Grèce et se rend à nouveau en Macédoine, dans la ville de Philippes. 6 personnes l’accompagnent, ce sont des disciples d’un peu partout. L’un est de Bérée, l’autre de Thessalonique, un autre de Derbe, timothée est de Lystre, tychique d’Asie et Trophime d’Ephèse. Les 6 hommes partent en avant pour Troas, Paul et Luc les rejoignent plus tard, après la pâque.

 

Verset 7 à 12

Les 7 hommes sont enfin tous réunis à Troas. Le 1er jour de la semaine, c’est le dimanche. Paul n’a pas d’heure, il enseigne et se laisse guider par le Saint-Esprit. Il sait qu’il doit partir le lendemain mais ne se repose pas pour autant, comme beaucoup l’aurait fait aujourd’hui. Il profite de ces derniers moments avec ses frères et soeurs pour leur apporter tout ce qu’il peut.

 

Un jeune homme va mourir suite à une chute de 3 étages, et ressuscité grâce à la puissance de Dieu au travers de Paul. « l’âme est en lui », ce qui en clair veut dire : « Il est vivant ! »  Vivant, ou plus précisément « ressuscité », car en effet le verset 9 indique clairement qu’il était mort suite à la chute.

 

Cet événement n’a pas interrompu la soirée, mais au contraire l’a prolongé jusqu’au petit matin et a permis d’expérimenter la puissance de Dieu et très certainement d’enraciner encore davantage, les chrétiens de Troas, dans la foi.

 

Paul avait la puissance de Dieu, mais c’est au prix de sa consécration qu’il a pu l’expérimenter. De nos jours, les chrétiens voudraient tant voir ce genre de miracles, mais ils ne sont pas prés à donner tout leur temps au Seigneur. Ils se donnent une foule d’excuses et se demandent ensuite pourquoi ils ne vivent plus ces choses, comme à l’époque des apôtres. 

 

Verset 13 à 17

Deux groupes vont se former, l’un va prendre le bateau et l’autre va les rejoindre à pieds. La route par la mer est moins fatigante mais elle fait le double en distance. Troas est à 50 kms d’Assos par la mer, contre la moitié par les terres. Paul veut se rendre à Jérusalem et ne pas perdre de temps en chemin, c’est pourquoi, plutôt que de s’arrêter à Ephèse, il va faire venir à Milet les anciens de l’église d’Ephèse.

 

Verset 18 à 21

Paul ne se vante pas et ne se met pas en avant, mais il dit les choses telles qu’elles sont. Il a été malmené ça et là, mais rien ne l’a empêché d’oeuvrer pour le Seigneur. Il ne s’est jamais laissé vaincre par la peur, mais au contraire, il s’est toujours reposé sur le Seigneur et l’a servi de tout son coeur, quelles que soient les situations.

 

Il est interessant de s’arrêter sur le message que Paul prêchait aux juifs comme aux grecs : la repentance envers Dieu et la foi en Jésus-Christ. C’est le message de l’évangile qui doit être péché et uniquement lui.

La repentance envers Dieu, parce que nous sommes pécheurs et que nous devons le reconnaitre devant Dieu. Sans cette repentance, nous sommes destinés à l’enfer, c’est pourquoi seule la repentance nous réconcilie avec Dieu.

Et la foi en Jésus qui est le Fils de Dieu. C’est lui qui a porté nos péchés à la croix en donnant sa vie en sacrifice. Avoir la foi en Jésus signifie non seulement que nous croyons en ce qu’il a fait, mais aussi que nous décidons de marcher avec lui jusqu’à la fin de nos jours.

 

Avoir la foi, sans repentance, c’est malheureusement le lot d’une majorité de chrétiens dans le monde aujourd’hui. Ils croient en Jésus mais continuent de vivre sans se soucier du péché dans leur vie. Ils ne se rendent même pas compte qu’ils sont qu’ils sont hypocrites devant Dieu et que leur foi ne leur sert de rien. Jésus a dit à l’homme riche, comme il dit à tous ceux qui veulent le suivre : Mc 10:21 Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne–le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis–moi. 

Ce message s’adresse à chacun de nous aujourd’hui : «  Va, laisse là tout ce qui a du prix à tes yeux, et suis-moi ! » Pour suivre Jésus, il faut renoncer à nous-mêmes, à tout ce qui nous accapare, tout ce qui met en avant notre « moi » et accepter de mourir pour lui, comme il l’a fait pour nous. 

 

Croire en Jésus est loin d’être suffisant, car n’oublions pas que les démons aussi croient et que leur fin sera pourtant terrible : l’étang de feu. La repentance est indispensable au salut, sans elle, il n’y a pas de réconciliation possible avec Dieu, et prêcher la repentance ne veut pas dire se repentir une seule fois, mais c’est un état de coeur pour le restant de nos jours.

 

Verset 22 à 25

Guidé par L’Esprit Saint, Paul se rend à Jérusalem, sachant d’avance qu’il va être maltraité, voir même arrêté. Il pourrait éviter cette destination, mais il refuse de désobéir à l’Esprit. Il ne veut pas fuir les difficultés, car son seul but est d’accomplir le plan que Dieu a prévu pour lui.

 

Paul n’a pas envie de mourir, mais il n’a pas peur non plus si cela devait lui arriver parce qu’il a l’espérance de son salut et qu’il sait ce que qui l’attend après n’aura rien de comparable à la vie terrestre. Ph 1:21 car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. 

 

Verset 26 à 27

Paul part serein, car il sait qu’il a transmis "la volonté" (conseil) de Dieu à tous ceux qu’il a visités.

Il a accompli la mission que le Seigneur demande à chacun d’entre nous Mat 28:19-20 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, et enseignez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. 

 

Verset 28 à 31

Paul parle aux responsables d’églises, aux « episcopos », c’est à dire aux surveillants, super intendants, gardiens des âmes.

Un « espicopos » est établi avant toute chose pour s’occuper des brebis, en les enseignant à marcher dans le sentier de la justice, les protégeant des loups voraces et les gardant dans la sainteté et la foi.

Eux-mêmes doivent se garder des loups, car ils sont redoutables. Ils se dissimulent parmi le troupeau en vêtement de brebis. Jésus avait déjà employé ce terme en avertissant les disciples de s’en écarter Mat 10:16 Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. 

A l’époque de Jésus, on aurait pu penser que les loups se trouvaient plus particulièrement dans le peuple juif, Mat 10:17 Mettez–vous en garde contre les hommes ; car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous battront de verges dans leurs synagogues ; mais s’ils ont en effet d’abord été parmi les juifs, ils se sont répandus même chez les païens. En tant que chrétiens, nous sommes considérés comme des brebis et le Seigneur nous demande d’être très prudents, car les loups sont cruels et voraces, ils n’épargneront aucun de ceux qui se trouveront sur leur route. Paul en a rencontré 2 tout particulièrement qu’il n’a pas hésité à dénoncer pour protéger le troupeau 2 Tim 2:17-18 et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète, qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques uns. 

Les loups ne sont pas à l’extérieur de l’église, mais bien à l’intérieur et c’est d’autant plus pour cela que nous devons être prudents comme des serpents !

Pierre a prévenu les disciples de la même manière 2 Pi 2:1-2 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. 

Paul a tout donné pour ces brebis, il l’a fait avec un plein dévouement dans les larmes et la prière. Il s’est donné corps et âme pour la cause de l’Evangile envers tous 1 Th 2:9  Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre peine : nuit et jour à l’œuvre, pour n’être à charge à aucun de vous, nous vous avons prêché l’Evangile de Dieu. 

 

Verset 32 

Lorsque le berger part, le grand berger reste là quoi qu’il en soit. 

Ps 23:1 l'Eternel est mon berger

Ps 40:11 Comme un berger, il paîtra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras, Et les portera dans son sein ; Il conduira les brebis qui allaitent. 

Nous pouvons être attachés à un homme, mais le plus important c’est d’être attaché au cep, Jésus, car c’est lui qui a les paroles de la vie. Tout homme peut se tromper, mais lui, il est la Vérité, il ne faillira jamais et il sera fidèle jusqu’au bout.

A travers sa parole, il se révèle jour après jour, c’est pourquoi nous devons nous attacher à sa parole, elle est l'herbe que broute la brebis. C'est elle qui nous conduira dans les sentiers de la justice. C’est Dieu qui édifie les hommes par son Esprit et c’est lui seul qui donnera l’héritage qui leur a réservé.

 

Verset 33 à 35

Paul n’a jamais voulu être à la charge des fidèles, il s’en est toujours au Seigneur. En plus d’apporter l’enseignement de la parole, il a même soutenu ces compagnons de route matériellement, grâce à sa fabrication de tentes.

 

Quel bonheur de donner sans rien attendre en retour. Donner un sourire, une parole douce, un baiser, une caresse, mais aussi donner de l’argent lorsque cela est nécessaire, donner de son temps pour ceux qui ont besoin, donner de l’attention, de l’écoute, des conseils, de l’amour ! Lc 10:8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Cette parole ne s’adresse pas qu’aux personnes physiques. C’est avant tout une parole spirituelle. Les malades, ce sont ceux qui sont blessés, meurtris et abimés par la vie. Les morts, ce sont tous ceux qui ne connaissent pas Jésus. Les lépreux, ce sont ceux qui vivent dans le péché et les démons se trouvent là où la vie n’y est pas, soyons à l’écoute de ces hommes et ces femmes qui sont dans la souffrance et qui ont besoin de Dieu. Aidons les, donnons-leur ce que nous avons, c’est à dire Jésus. Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ Ph 2:5

 

Verset 36 à 38

La séparation d’avec Paul est douloureuse, car tous savent qu’il va souffrir et qu’ils risquent de ne plus jamais le revoir ici-bas.

 

 

 

 

Please reload