Rechercher
  • L. GILMAN

1 SAMUEL 17



Verset 1 à 7

La coudée est une mesure vieille de plusieurs milliers d’années. Elle a comme base la longueur allant du coude jusqu’au extrémité du majeur et peut varier, suivant les régions et les époques, entre 0,44 m et 0,54 m.

L’empan est une mesure qui a comme base la largeur d’une main ouvert, du bout du pouce jusqu’au bout du petit doigt, soit environ 20 cm.

Ainsi, Goliath mesurait entre 2,84 m et 3,44 m. C’était un géant par excellence.


Un sicle correspond à 11 grammes environ, ainsi la cuirasse de Goliath pesait 55 kg et sa lance 6,6 kg


Verset 8 à 11

Goliath est plus qu’impressionnant, il terrorise toute l’armée d’Israël. Un défi leur est lancé mais qui pourrait être envoyé ? Pas un homme ne peut répondre à l’appel.


Goliath symbolise les épreuves qui nous paraissent insurmontables dans la vie. Elles sont si gigantesques à nos yeux que nous sommes désemparés devant elle.


Verset 12 à 30

David est le type de Christ, et ses 3 frères ainés, une représentation des religieux, de tous ceux qui ne croient pas en lui. Christ était comme un rejeton nous dit Esaïe:11:10 En ce jour, le rejeton d’Isaï Sera là comme une bannière pour les peuples ; Les nations se tourneront vers lui, Et la gloire sera sa demeure.

Et David n’était pas plus considéré par Eliab, son frère ainé. Celui ci le jugeait sans même savoir qu’il est venu de la part de son père pour lui apporter des vivres.

David est audacieux et ne supporte pas de voir un homme, si grand soit-il, insulter et défier le peuple de Dieu.

Mais Eliab est dans la crainte et les propos de son plus jeune frère l’agace profondément, c’est pourquoi il veut le faire taire.


Nos préjugés vis à vis de nos proches nous font mal agir parfois. D’une part, Dieu peut nous surprendre en se servant d’eux d’une manière tout à fait inattendue. Et d’autre part, ne critiquons pas sans connaitre les faits.


Verset 31 à 37

David n’est pas impressionné par Goliath, pour deux raisons :

  • il ne le considère pas plus dangereux qu’un animal féroce, parce qu’il sait se battre avec eux et les tuer

  • Il sait que Dieu lui donnera la victoire

Humainement David ne fait pas le poids et Saül lui fait remarquer. Lorsque des épreuves se dressent devant nous, n’avons-nous pas cette petite voix qui nous dit très clairement : « tu ne t’en sortiras jamais, c’est impossible ! » et si nous ne regardons pas à Dieu, il est certain que nous ne nous en sortirons pas. Notre petitesse par rapport à l’épreuve gigantesque ne peut que nous anéantir psychologiquement, mais si nous regardons à Dieu et avons foi en lui, alors l’épreuve ne représentera qu’une poussière par rapport à lui ! David a cette foi et le Seigneur nous demande d’avoir la même. David ne doute pas, il sait que Dieu le délivrera de la main de Goliath ! N’est-ce pas une promesse qui nous est faite à nous également ? « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » Rom 8:31


Verset 38 à 40

David n’a pas besoin d’armure, il manie avec une grande habileté la fronde et c’est avec cette toute petite arme qu’il compte tuer l’ennemi d’Israël. Il prend soin de choisir des pierre polies et non brutes, afin qu’elles puissent suivre parfaitement la direction qu’il veut leur donner.


Les pierres érodées par le torrent seront beaucoup plus efficaces que des pierres brutes et il en est de même pour nous. Nous avons besoin d’être polis par la main du Seigneur, à travers les épreuves de la vie, pour pouvoir être utilisés efficacement. Dieu façonne nos âmes et nous rend ainsi utiles pour son oeuvre. C’est ainsi que nous serons capables de remporter les plus grandes victoires.


Verset 41 à 47

Goliath est vexé, il s’attendait à un adversaire de taille, tout au moins à un soldat fort et en tenue complète. Il veut un vrai combat et a plutôt l’impression que l’on se moque de lui.


L’ennemi se rit de nous lorsqu’il nous voit en guerre contre lui. Que représentons-nous face à lui ? Il nous voit exactement comme Goliath voit David, avec le plus grand mépris, parce que nous ne faisons pas le poids à première vue.

Mais David se positionne spirituellement. Il ne se bat pas en son nom, ni au nom d’Israël, mais au nom de Dieu « Et moi, je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées »(v45)

Non seulement, il se positionne, mais il a la foi que Dieu va combattre à sa place. Goliath a tout, la taille, la corpulence et les armes pour le déstabiliser et le battre allègrement, mais David ne doute pas, parce qu’il a confiance en son Dieu, il se bat en son Nom et pour la gloire de son Nom.


Nos épreuves aussi grandes soient-elles ne devraient jamais nous faire douter de la présence de Dieu et de sa toute puissance. Il permet ses épreuves pour plusieurs raisons : la première afin de nous polir comme des pierres et ainsi nous rendre efficace pour son service, pour qu’ensuite nous puissions le glorifier, lui et lui seul. Dieu ne nous a pas choisi pour nous sauver uniquement, il nous a délivré de l’emprise du diable pour que nous puissions le représenter ici-bas et élever son Nom.

Nous ne sommes pas des petits soldats et encore moins quelconque ! Nous faisons partis de l’armée de l’Eternel et c’est Lui qui combat pour nous, c’est pourquoi, nous pouvons avancer avec une pleine assurance vers notre adversaire et lui clamer haut et fort : « c’est au nom de L’Éternel que je marche contre toi ! »


Verset 48 à 51

David n’a pour seule arme, qu’une fronde et quelques petites pierres, et pourtant son habileté va immédiatement achever l’adversaire. Goliath pensait qu’il n’en ferait qu’une bouchée, mais David s’est appuyé sur son Dieu et n’a pas douté en lui un seul instant. La taille impressionnante de Goliath terrorisait tout Israël, mais David a eu un autre regard sur lui, il s’est dit « Il est si fort et si grand, que je suis sûr de ne pas le rater ! »


Notre regard face aux épreuves déterminent notre avenir. Humainement, David ne faisait pas le poids devant Goliath, mais il s’est appuyé sur Dieu et sur son talent. Comme lui, si nous nous appuyons sur Dieu, il utilisera nos talents pour nous bénir. David avait la foi, il savait que Dieu était tout puissant et que Goliath ne pouvait rien face à lui. Face au géant qui se dresse devant nous, avons-nous la même foi que David ? Sommes-nous déterminés à le combattre avec la force de l’Éternel ? Dieu est là et il veut utiliser nos talents pour anéantir nous montrer sa gloire !


Verset 52 à 58

David devient alors bien plus qu’un joueur de harpe aux yeux de Saül, c’est un héros et il s’intéresse alors à lui. Qui est-il ? Avant le combat, il a promis de marier sa fille à celui qui battrait Goliath. À présent, il va devoir tenir sa promesse. Tant que David jouait de la harpe, ses origines étaient de peu d’importance, mais maintenant qu’il va devenir son gendre, il veut en connaitre plus à son sujet.





1 vue