Rechercher
  • L.GILMAN

GENESE 20



Verset 1 à 2

Abraham agit exactement comme il l’a fait quelques temps auparavant lorsqu’il est arrivé en Egypte. Il fit passer sa femme pour sa soeur. Il ne mentait pas, mais il omettait de préciser qu’elle était également son épouse. Abraham a pourtant vécu une première expérience fâcheuse suite à cela Gen 12:19-20 Pourquoi as–tu dit : C’est ma sœur ? Aussi l’ai–je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends–la, et va–t–en ! Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.

Mais il va recommencer, par crainte des hommes qui l’entourent. Isaac agira de la même manière envers sa femme Gen 26:6 Lorsque les gens du lieu faisaient des questions sur sa femme, il disait : C’est ma sœur ; car il craignait, en disant ma femme, que les gens du lieu ne le tuassent, parce que Rebecca était belle de figure.


Bien qu’étant un homme de foi extraordinaire, Abraham ne protège pourtant pas sa femme contre les étrangers, par peur des représailles. Etant donné que le Père et le fils ont agi de la même manière, sans vouloir excuser leur comportement, on peut s’imaginer qu’à l’époque une jolie femme était la proie facile pour tous les loups voraces qui l’apercevait. Abraham a eu peur et plutôt que de prendre des risques, il a voulu se protéger lui, avant de protéger sa moitié.

Abimélec va donc enlever Sarah et celle-ci confirmera qu’Abraham est bien son frère.


Verset 3

Cependant, Dieu intervient afin de ne pas laisser Sarah plus longtemps dans cette situation et surtout d’empêcher qu’elle soit souillée.

Il va menacer de mort Abimélec, la sentence est claire en hébreu « Te voici mort ». Mais en même temps, Abimélec apprend la raison de cette colère, ce qu’il ignorait. Jamais il n’a enlevé une femme mariée, il ne le savait pas !


Il arrive souvent que Dieu se manifeste par des songes, et je pense, plus souvent que nous le croyons. Mais prêtons-nous attention à ces visites nocturnes où Dieu veut nous parler ou nous avertir de quelque chose ? Jb 33:15-18 Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche. Alors il leur donne des avertissements Et met le sceau à ses instructions, Afin de détourner l’homme du mal Et de le préserver de l’orgueil, Afin de garantir son âme de la fosse Et sa vie des coups du glaive.


Verset 4

Abimélec est accusé personnellement, mais il considère que cet avertissement touchera la nation entière. En effet, toute sa maison est frappée de stérilité, ce qui met en effet un terme à sa descendance et ainsi à la nation dont il est le roi. Gen 20:18 Car l’Eternel avait frappé de stérilité toute la maison d’Abimélec, à cause de Sara, femme d’Abraham.


Verset 5

Abimélec a enlevé Sarah, mais il pensait qu’elle était libre. Et celle-ci avait également confirmé qu’Abraham était bien son frère. Même si Abimélec s’appropriait une personne par la force, il ne voulait en aucun cas prendre la femme d’un autre, là n’était pas son intention.


Verset 6 à 7

Alors Dieu va en effet lui faire clémence, mais à la condition qu’il rende ce qu’il a pris.

Ez 33:15-16 s’il rend le gage, s’il restitue ce qu’il a ravi, s’il suit les préceptes qui donnent la vie, sans commettre l’iniquité, il vivra, il ne mourra pas. Tous les péchés qu’il a commis seront oubliés ; s’il pratique la droiture et la justice, il vivra.


C’est Dieu qui a empêché Abimélec de la toucher jusque là. A l’époque, les rois avec très souvent un harem. David et Salomon ont fait parti de ces rois. Esther a également été retirée de la maison de son oncle afin d’être présentée au roi parmi toute une sélection de jolies femmes. C’est ainsi qu’elle est devenue la reine du pays.

Dieu va protéger Sarah, car elle est d’une part mariée, mais aussi parce qu’elle va porter l’enfant de la promesse. Elle ne peut être souillée, car la descendance doit venir d’elle.

Un ultimatum est lancé au roi : s’il ne rend pas Sarah, il mourra. Et il devra en plus de cela recevoir la prière d’Abraham afin qu’il n’y ait aucune amertume entre les deux hommes.

Abraham est nommé pour la première fois, comme prophète.

Le mot ‘navi’, traduit par prophète, signifie celui qui prédit des événements futurs, mais

également un intercesseur, un instructeur.


Verset 8 à 13

Le lendemain Abimélec va demander des comptes à Abraham, car il est sur le choc. Il a besoin d’explication même s’il n’a pas l’intention de se venger. C'est par peur qu'Abraham a agi, par peur que les hommes le fasse mourir pour prendre sa femme Gen 12:12 Quand les Egyptiens te verront, ils diront : C’est sa femme ! Et ils me tueront, et te laisseront la vie.

C’est pourquoi, il avait conclu avec elle que partout où ils iraient, ils diraient qu’ils sont frère et soeur.

C’est là, la grande faiblesse d’Abraham !


Cela nous montre que nous pouvons avoir une grande foi pour certaines choses et ne plus en avoir du tout pour d’autres. Abraham croira plus tard que Dieu peut ressusciter son fils, chose absolument improbable et surnaturelle, mais à l'inverse, il mettra sa femme en pâture aux autres hommes par peur de mourir !


Verset 14 à 16

Abimélec honora malgré tout ce couple. Il leur donna tout ce dont ils avaient besoin et leur offrit de s’installer là où il le désirait. Il va donner de l’argent à Abraham pour que Sarah soit reconnue innocente devant tous et qu’ainsi ils continuent de l’honorer.


Verset 17 à 18

Abimélec agit bien, il ne fait pas que rendre ce qu’il a pris, il bénit. Il a la crainte de Dieu et la peur de mourir, la peur que sa famille soit exterminée par la colère de Dieu.

Abraham va prier pour lui et sa famille et la stérilité qui s’était abattue sur eux va les quitter. Nous ne savons pas combien de temps Sarah a été enlevée, mais pour s'apercevoir que la stérilité a touché toute une famille, il va sans aucun doute falloir plusieurs mois. Pendant tout ce temps, Sarah a été protégée par la main de Dieu afin qu’elle ne soit pas souilllée.


Abraham n’a pas péché puisqu’il n’a pas menti, mais il a fait preuve de faiblesse au point d’exposer son épouse au péché involontaire. Nous pouvons imaginer qu’il a sans doute beaucoup prié Dieu pour qu’il intervienne et lui rende son épouse.

Abimélec n’était pas un mauvais roi comme Abraham l’avait pensé.


Ce qu’il faut tirer de cette histoire, c’est que la peur des autres nous fait parfois agir de manière surprenante. Au lieu d’avoir peur, nous devrions en premier lieu toujours nous confier en Dieu et lui remettre toute notre confiance. Dieu n’abandonnera jamais quelqu’un qui s’adresse à lui de tout son coeur et qui veut marcher dans la droiture.


Cet épisode est important pour Abraham, car il va le préparer à la prochaine étape. A travers cet événement, Abraham comprendra qu’il doit faire davantage confiance en Dieu et sera ainsi prêt à vivre des choses plus fortes.

Toutes nos épreuves sont là pour nous amener plus loin, pour nous former et nous faire grandir dans la foi.




12 vues