Rechercher
  • L. GILMAN

DOIT-ON PARDONNER À TOUS ?


Une question pertinente m'est venue à l'Esprit et je pense qu'il est important d'y répondre : "Devons-nous pardonner à ceux qui ne nous demandent pas pardon ?"


Je vais tenter d’y répondre par la parole de Dieu.


En premier lieu, il est bon déjà de voir à qui Dieu pardonne ?

Est-ce à tout le monde ? Non !

Et nous savons que le monde n’est pas réconcilié avec lui. C'est pourquoi, Dieu appelle tous les hommes, sans exception, à se réconcilier avec Lui, par l’oeuvre de son Fils à la croix. Son pardon n’est réellement accordé que lorsque quelqu’un admet son péché, se repent de ses fautes et reconnait le sacrifice de Jésus comme le seul moyen de rédemption pour sa vie.


Celui qui n’a pas accepté Jésus comme Sauveur et Seigneur n’est donc pas pardonné, et sa fin sera la mort.

2 Cor 5:20 Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !


Le pardon de Dieu n’est clairement accordé que lorsqu’il y a repentance du pécheur

Ac 2:38 Pierre leur dit : Repentez–vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus–Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint–Esprit.

Ac 10:43 Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.


Faut-il par conséquent que nous, êtres humains, pardonnions à tous les hommes, même aux pécheurs en général et à ceux qui nous font du mal et qui nous maltraitent ?


La parole nous enseigne le pardon comme condition essentielle pour recevoir à notre tour le pardon de Dieu.

Mat 6:14-15 Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

Col 3:13 Supportez–vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez–vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez–vous aussi.


L’amour du prochain inclut automatiquement le pardon, dans le 13ème chapitre de la 1ère lettre aux corinthiens : L’amour…. Pardonne tout !


Sur le fait de tout pardonner et à tous sans distinction, la parole est claire sur ce point. Par contre, faut-il pardonner à quelqu’un qui continue de nous en vouloir, à quelqu’un qui ne s’excuse pas et qui continue de nous haïr ?


Paul s’adresse à des chrétiens dans chacune de ses lettres, et il leur demande de se pardonner mutuellement. Mais aurait-il parlé de la même manière si le fornicateur du chapitre 5 des corinthiens ne s’était pas repenti ?


D’ailleur, Jésus a fait une proclamation très troublante sur ce sujet :

Jn 20:22-23 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint–Esprit. Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.


Ce passage n’est pas simple à comprendre, mais si nous regardons le contexte, nous voyons que les disciples ont reçu le pouvoir de pardonner les péchés, dans le nom de Jésus. Il ont reçu ce pouvoir, parce qu’ils ont le Saint-Esprit qui agit en eux et qu’ils peuvent à présent affirmer avec autorité que sans repentance, il n’y aura pas de pardon de la part de Dieu.


Dans la parabole de l’homme qui ne pardonne pas à son serviteur, nous voyons qu’il y a supplication de l’un envers l’autre pour effacer la dette. Dans ce cas présent, il est inacceptable de ne pas pardonner. Mat 18:32-35 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié ; ne devais–tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il eût payé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur.


Dans l’évangile de Luc, Jésus demande de pardonner à celui qui se repent.

Lc 17:3-4 Prenez garde à vous–mêmes. Si ton frère a péché, reprends–le ; et, s’il se repent, pardonne–lui. Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant : Je me repens, — tu lui pardonneras.


Mais s’il ne se repent pas, que dois-je faire ? Lui pardonner ?


Le pardon des péchés est réservé exclusivement au Seigneur, c’est lui seul qui fera son jugement selon sa justice parfaite, par contre, pour le pardon d’une faute, quelle qu’elle soit, nous avons le devoir de pardonner à ceux qui nous offenses.


Pardonner, veut dire bénir, et ne pas maudire, mais aussi prier pour ceux qui nous font du mal.

Mat 5:44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,


Jésus et Etienne nous en donnent l’exemple, alors qu’ils étaient tous deux en train de mourir devant leurs ennemis

Lc 23:34 Jésus dit : Père, pardonne–leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort.

Ac 7:60 Puis, s’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne leur impute pas ce péché ! Et, après ces paroles, il s’endormit.


Paul a vécu la persécution et il dit que nous ne devons jamais rendre le mal pour le mal, mais toujours agir dans l’amour, quelles que soient les situations

Rom 12:14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.

Rom 12:20-21 Mais si ton ennemi a faim, donne–lui à manger ; s’il a soif, donne–lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien.


Oui, le pardon n’est pas à donner uniquement à ceux qui nous demandent pardon, le pardon est avant tout une puissance qui libère, c’est pourquoi, celui qui pardonne ne retient pas la faute à celui qui lui en veut et qui lui a fait du mal, il se décharge de ce poids et laisse le Seigneur agir avec cette personne.


Ne pas pardonner, c’est retenir quelque chose contre quelqu'un, et par conséquent, nourrir de la rancoeur dans son coeur. L’amertume est un poison qui tue ! Eph 4:31-32 Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.


N’ayons pas peur de proclamer au monde que seule la repentance accordera le pardon des péchés, mais ne gardons rien personnellement contre quelqu’un, qu’il soit frère ou non ! C’est notre vie spirituelle qui en dépendra. Le non pardon produit de l’amertume dans le coeur et c’est un fruit qui infecte tout le reste Heb 12:15 Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés ; N’oublions jamais la prière de Jésus à son Père, le pardon ne nous sera accordé que si nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés, qu’ils nous aient demandé pardon ou non ! Mat 6:14-15 Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.


En accordant le pardon à l'autre, même s'il continue à nous haïr et à nous en vouloir, nous ne gardons rien contre nous-mêmes et nous obéissons à Dieu. Et c'est avant toute chose ce qui doit passer en priorité dans notre vie : obéir aux commandements de notre Seigneur !


L Gilman

70 vues