Rechercher

SAUVE-TOI VERS LA MONTAGNE !



À travers le récit qui nous est raconté dans le chapitre 19 de la Genèse, nous pouvons parfaitement comparer Lot avec chacun de nous qui sommes enfant de Dieu.


Tout comme Lot est visité par deux anges qui le pressent de partir, de même nous savons d’après les événements actuels, que notre départ est proche et que nous ne devons plus perdre de temps dans ce monde. Il est temps de préparer nos bagages car très bientôt, nous allons partir.


Dieu veut détruire ce monde corrompu, il veut exterminer les méchants de la surface de la terre. C’est pourquoi, il nous demande de nous éloigner d’eux et de nous mettre à l’écart. Bientôt la terre sera anéantie et la nouvelle Jérusalem apparaitra glorieuse et éternelle. Mais avant la destruction de la terre, il y aura d’abord l’enlèvement de l’église et nous ne voulons pas que nos proches en soit exclus. C’est pourquoi, le Seigneur nous presse de les avertir « fais les sortir de ce lieu » (Gen 19:12).


L’histoire de Lot nous dépeint le tableau qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux. Car nous constatons malheureusement avec beaucoup de tristesse que certains membres de notre famille sont si attachés au monde qu’ils restent sourds à nos appels répétés. Leur incrédulité est persistante, et malgré leur amour envers nous, ils ne prennent pas au sérieux nos avertissements. Comment un Dieu bon pourrait-il les détruire, eux qui n’ont jamais rien fait de mal ? Pourquoi abandonneraient-ils ce qu’ils ont de plus cher ? Cela n’a aucun sens à leurs yeux, c’est pourquoi ils rient et refusent d’entendre l’appel qui leur vient d’en haut.


Plusieurs filles et gendres de Lot périront dans l’incendie de Sodome parce qu’ils auront refusé d’entendre la vérité ! Lot en a t-il été tenu responsable ? Non ! Avait-il manquait de foi ? Non, il s’est levé, est allé vers eux et a fait ce qu’il avait à faire en les prévenant du désastre qui allait arriver. Les anges ne l’ont pas accompagné pour tenter de les persuader, ils l'ont simplement invité à avertir et à ne plus perdre de temps.


Le Seigneur est avec nous et il nous presse à annoncer la repentance « levez-vous et sortez de votre état misérable ! » Et si nos biens aimés ne nous écoutent pas, ils seront alors eux-mêmes responsables de leur choix.


Et puis il y a ceux qui entendent et qui nous suivent, mais qui pourtant restent encore attachés à leur ancienne vie. Ceux là font juste un bout de chemin avec nous, exactement comme la femme de Lot l’a fait avec son mari. Bien que présents physiquement, ils portent constamment un regard nostalgique sur ce qu’ils ont abandonné. Au delà du chagrin qu’elle éprouve d'avoir quitté ses enfants, la femme de Lot abandonne avec regret une vie qui lui plaisait et dont elle sait qu’elle ne retrouvera jamais. Partir n’était pas son choix, mais celui de son mari. En se retournant, cette dernière dévoile l’état de son coeur.


Beaucoup comme elle, suivent le Seigneur pour un temps, sans jamais avoir réellement pris une décision personnelle ferme et définitive. En suivant le mouvement, ils ont donné l’impression d’être sortis du monde, mais ce n’était qu’en apparence, car très vite, ils ont regretté les belles années qu’ils avaient vécues et leur coeur est devenu nostalgique de leur vie passée et des choses que le monde leur offrait.

La Parole de Dieu nous enseignent 3 choses importantes :


1- ne pas aimer nos enfants, nos parents plus que Le Seigneur

Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. Mat 10:37-38


2 - ne pas regarder en arrière

Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu. Lc 9:62


3- ne pas aimer le monde

N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui. 1 Jn 2:15


Suivre Christ, c’est accepter dans son coeur de tout quitter pour lui, c’est à dire son passé, le monde et parfois même aussi ceux que nous aimons. Et cela ne peut se faire que parce qu’il devient le centre de notre vie, parce que nous comprenons que sans lui, nous sommes perdus.


Partir est un premier pas, ne pas regarder en arrière en est un autre, mais il y a plus encore pour réellement être sauvé : Sauve–toi, pour ta vie ; ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve–toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. Gen 19:17


C’est dans la montagne que se trouve le repos de l’âme, c’est là que nous trouvons refuge auprès de Dieu. La plaine est facile d’accès à l’ennemi, ce qui ne nous met pas en sécurité. Elle représente la vie d’ici bas, le monde et tout ce qui s’y trouve. Elle est l’image du visible, des événements, des époques, mais aussi des épreuves et des souffrances que nous traversons.

C’est pourquoi le Seigneur nous demande d’aller vers les montagnes, c’est là qu’il s’y trouve. C’est dans la montagne, qu’il s’est révélé à Moïse et lui a donné les tables de la loi. C’est également dans les montagnes que David s’est caché pour se protéger de Saül, et qu’il proclama « Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours ? » Ps 121:1


Dieu n’appelle pas ses enfants à vivre dans la montagne de manière concrète, mais à lever les yeux vers lui constamment. Nous ne trouverons aucun réconfort dans les plaines, parce qu’elles n’offrent aucune perspective durable et éternelle. Nous vivons dans ce monde, mais nous ne sommes plus du monde, c’est pourquoi, notre regard doit continuellement se tourner vers les hauteurs, là où se trouve la lumière. Ainsi nous pourrons dire haut et fort, comme le roi David : « quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. Ta houlette et ton bâton me rassure. Tu dresses devant moi une table en face de mes adversaires ». Ps 23:4-5 David vivait dans la plaine physiquement, mais il demeurait dans la montagne spirituellement. Et c’est également ce que tout enfant de Dieu est appelé à vivre s’il veut être dans la paix et garder la foi.


Alors mes amis, il nous faut avertir nos proches, mais accepter malheureusement aussi que quelques-uns ne suivront pas. Et même si cela nous attriste au plus profond de notre âme, nous devons avancer sans jamais regarder en arrière. Allons avec foi vers les montagnes, réfugions-nous en celui qui peut tout parce qu’il est notre refuge, notre réconfort et notre seul abri. Levons nos yeux vers lui dans ces temps particulièrement difficiles et attendons-nous à son secours ! N’ayons pas peur, l’ennemi se dresse devant nous, mais notre Seigneur a tout accompli et il a vaincu la mort. Rien ne nous séparera de lui, aucune tribulation, aucune angoisse, pas même la mort ne pourront nous séparer de son Amour ! Il est victorieux et nous appelle à l’être en lui ! Ce sont les vainqueurs(les bouillants) qui régneront avec lui; et même si à certains moments, il nous arrive encore de trembler, croyons qu’il nous gardera dans sa main et que rien ne pourra nous en ravir. C’est lui qui nous fortifiera afin que nous persévérions jusqu’au bout et il nous affermira pour que nous ne fléchissions pas face à l’adversité grandissante. Il l’a dit et il le fera !!! Soyez en certains !

Laetitia Gilman

294 vues